Lettre d’Ethiopie N 22

vendredi 19 octobre 2007
par  Webmestre
popularité : 31%

La semaine qui s’annonce commence bien. Une journée de m.... pour Aude. Le thème du jour est : le WC.

Il se bouche très régulièrement, pour ne pas dire tous les jours. Et pour cause, du ciment a été coulé à l’intérieur pour assurer l’étanchéité de l’ensemble. La réduction du diamètre de sortie explique bien des choses. Bref, la décision est prise de changer les toilettes. Nous laissons tomber une quelconque prise en charge par le propriétaire ; compte tenu des tarifs locaux, nous assumons.

Aude fait venir le plombier-électricien-menuisier-homme à tout faire à 3 h 00 heure éthiopienne (soit 9 h 00) et la voilà partie à la recherche du précieux siège en porcelaine. Elle laisse de côté les modèles roses ou en forme de ballon de foot (véridique) et se laisse tenter par un design classique, blanc. Elle s’assure que toutes les pièces sont bien fournies (tuyau coudé, etc. et tout cela en anglais et avec ses 10 doigts !). La garantie lui en a été donnée. De retour à la maison... Il manquait évidement des pièces, celles-là mêmes quelle suggérait d’acheter. Cette affaire a fait perdre du temps, car un nouveau voyage est nécessaire pour aller chercher les éléments absents.

Tout est enfin réuni et le chantier peut commencer. Et là, Ô explication : en retirant le “trône”, on constate qu’il ne repose que sur de la terre, certes tassée, mais de la terre quand même. Cela peut peut-être expliquer le fait que les WC avaient tendance à bouger et à être penchés ?!? Bref, le nouveau trône repose sur une tuyauterie en PVC et le tout a été cimenté. Par contre, le “dalflex” a été mis à rude épreuve. Déjà qu’il était vieux, poreux, Aude a constaté qu’une odeur nauséabonde avait tendance à s’en échapper. Comme elle n’a pas du tout envie de se retrouver à tout faire sauter dans quelque temps pour cause de sol pourrissant, elle a pris la décision de retourner demain faire les boutiques (ah ah ah !) pour acheter du carrelage pour la salle de bain ! Demain, rendez-vous à 3 h 30 (soit 9 h 30, essayez de suivre !) avec le plombier-menuisier-électricien-homme à tout faire pour cette nouvelle aventure. Entre temps, les enfants, eux, peuvent utiliser les toilettes normalement ; par contre, les parents ne doivent pas poser leur postérieur jusqu’à demain, en attendant que cela sèche ! Bien sûr, la chasse d’eau n’est pas branchée et il faut recourir à un seau ! Et hop ! L’aventure de l’expatriation continue...

Etant donné que le moindre petit travail vire au chantier pharaonique, nous allons attendre avec d’attaquer la pose de la parabole. On ne sait jamais, d’ici à ce qu’il faille changer le toit...

Mardi 16 octobre

Normalement, pendant la saison sèche, il fait beau. Allez savoir pourquoi, la journée a commencé sous la pluie. Cet épisode, certes court et peu intense, n’augurait rien de bon.
L’épisode “toilettes” était sensé toucher à sa fin et se prolonger par la pose du carrelage dans la salle de bain. Tout cela a tourné au crash test pour Aude.

Les toilettes, parlons-en ! Au moment de mise à eau et de tirer la chasse, l’eau tombe, mais à côté ! Rappel en urgence du plombier- électricien pour corriger le tir dans les plus brefs délais. C’est chose à moitié faite, la fuite est légère. A suivre mercredi.

Côté carrelages, l’aventure a débuté au moment de transporter les carreaux et le ciment du magasin à la maison. Imaginez la scène, Aude, en taxi, avec le carreleur en train de charger la Lada des cartons de carrelage et du sac de ciment... Et là... C’est le drame ! Le taxi est en panne de carburant, il a donc fallu tout transporter dans un autre taxi ! Elle adooore...

L’ensemble arrive à la maison. L’homme de l’art s’attelle à l’ouvrage. Fier de son oeuvre, il appelle Aude. En voyant la salle de bain, elle faillit avoir un arrêt cardiaque, suivi d’une légère perte de patience. Il y avait du ciment partout, du sol au plafond. Pas un seul carreau est droit (alignement et planéité). C’est à se demander si cela n’a pas était fait exprès.

Mercredi sera le jour consacré aux finitions. Soyons positifs, le pire n’est jamais certain.

De cela, 2 décisions se sont imposées :
limiter au maximum les travaux
l’été prochain Aude suivra un stage de plomberie, électricité, carrelage dans une grande enseigne dédiée au bricolage.
Pendant ce temps, Hervé était convié à une réception à la résidence de l’Ambassadeur. Pas de Ferrero Rocher, mais bien d’autres mets aussi bons que variés. Il y a des jours où il faut savoir faire des sacrifices.

Mercredi 17 octobre

Le suspens de la salle de bain doit cesser... Tout est bien qui finit bien, enfin presque. Les toilettes sont en cours de séchage, Aude a du rappeler le plombier-électricien qui était parti sans cirer gare pour qu’il vienne finir les travaux.

Inès est sortie toute excitée de classe en pointant vers le haut ces pouces : “maman, demain on a photo et gâteau à la carotte !”. Aude jette un oeil sur la maîtresse (madame Céline) qui confirme d’un hochement de tête. Les enfants, comme l’ensemble des élèves du lycée figureront sur le year book (livre de l’année).

Notre week-end est prêt : direction Ankober (sur le route de Mekele). C’est un village perché à 2 870 m, capitale du roi de Shoa. Il semble même qu’il soit possible d’observer des babouins, mais cela reste à confirmer... comme pour l’hippopotame. Nous avons réservé dans un lodge réputé. Nous sommes très excités à l’idée de cette découverte.

A ce jour, l’ensemble des échos dont nous disposons nous confirment qu’il est sûr de voyager en Ethiopie et que le pays se prête à merveille aux excursions. Il y a même des possibilité d’organiser des treks . Avis aux amateurs de sensations ! (Hervé dispose déjà de contacts à ce sujet).

Jeudi 18 octobre

Journée somme toute ordinaire. Réveil 6h15. Déjeuner à 6h50. Départ en taxi à 7h20. Nous arrivons à 7h30 au lycée. Hervé part travailler et Aude dépose les enfants.

Chacun vaque à ces occupations jusqu’à 11h45, heure de sortie d’Inès, suivie 10 minutes après par Léo. Aude et les enfants rentrent à la maison après avoir laissé une gamelle à Hervé. Reprise des hostilités à 14h. Fin du travail pour les enfants 16h. Retour à la maison, goûter, jardin, devoir, douche repas... Hervé rentre entre 18h30 et 19h. 20 h extinction des feux.

Vendredi 19 octobre

Dernier jour de la semaine avant le week-end.
Journée toute douce.

Rendez-vous mardi avec les images du week-end.


Promo du jour
Un WC, neuf, pour 610 ETB !


Météo

Guingamp, 22, France

Conditions météo à 06h00
par weather.com®

Inconnu

14°C


Inconnu
  • Vent : 4 km/h - ouest sud-ouest
  • Pression : 999 mbar ↓
Prévisions >>

Prévisions du 16 juillet
par weather.com®

Averses

Max 24°C
Min 12°C


Averses
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 17 juillet
par weather.com®

Nuageux

Max 20°C
Min 11°C


Nuageux
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 18 juillet
par weather.com®

Très nuageux

Max 22°C
Min 12°C


Très nuageux
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 19 juillet
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 22°C
Min 13°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 20 juillet
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 22°C
Min 13°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<< Prévisions


Annonces

Et plus encore sur Facebook

Doudoutomtom et plus encore sur Facebook


Brèves

Le Khmer, ça vous parle ?

dimanche 22 janvier 2012

Comment apprendre les premiers mots de khmer simplement ?

En suivant le lien.....

Sur le Web : Khmer

Metro, Monorail, et pas de taxi

dimanche 1er janvier 2012

Le métro fonctionne bien à Dubaï. Le monorail aussi, mais il n’y a pas de taxi à la sortie !

La ligne s’achève dans un centre commercial inachevé et sortir de la zone n’est pas simple. Le moyen de transport est somme toute drôle et pour en profiter, mieux vaut le prendre en début de ligne côté ville et revenir en taxi une fois la balade au bout du palmier achevée.

Sur le Web : Dubai Monorail

Aquaventure, mode d’emploi

jeudi 22 décembre 2011

Il y a des moments où on se sent un peu bête... Une fois entrés dans le parc Aquaventure, nous ne savions pas du tout comment faire ! Devons nous garder nos chaussures, nous changer ? Où poser nos affaires ?

En fait, c’est tout simple ! Il suffit de se changer dans les vestiaires, de rester pieds nus (le sol est fait d’un dallage assez doux, à l’ombre), de trouver une place sur une des plages et de trouver une bouée pour flotter au gré des courants et autre remontes pentes ! Ensuite, le courant et la pente nourrissent la suite du voyage. Les enfants ont adoré.