Lettre du Mekong 92 : Singapour, c’est tout bon !

vendredi 28 février 2014
par  Webmestre
popularité : 6%

Mardi

Nous voilà repartis à Singapour. Au départ, notre projet devait nous embarquer vers la Thaïlande. Puis, les événements locaux et le prix du transport aérien nous ont incités à jouer la sécurité et la tranquillité d’esprit. De ce côté, Singapour tient toutes ses promesses ! Ici, pas l’ombre d’une surprise, tout est carré, diaboliquement bien organisé, et c’est tant mieux, c’est ce que nous voulons. Nous devenons de plus en plus réfractaires à l’aventure, à l’inconnu farceur, aux aléas de tous poils. Peut-être avons-nous eu notre quota dans le domaine !

Pour vraiment limiter les aléas, nous voyageons sur une compagnie régulière. Au moins, nous sommes assurés de ne pas voir nos horaires modifiés, comme c’est parfois le cas avec la compagnie low-cost qui assure la liaison entre Phnom Penh et Singapour.
Le vol est à l’heure, pas l’ombre d’une surprise. Pour garder le contact et disposer en permanence d’internet - c’est très pratique en déplacement en ville -, Hervé a repéré une carte Sim bon marché disponible à l’aéroport. Là, le mot « efficacité » prend un sens tout particulier. Une fois l’avion posé, il ne nous aura fallu que 30 minutes pour passer les formalités, récupérer les bagages, acheter une carte Sim (et l’activer), puis rejoindre le métro. Qui fait mieux ?

Ayant nos repères dans la ville, nous rejoignons l’hôtel en métro. C’est très économique (moins de 2 € par personne), rapide et simple. L’avantage d’un métro moderne est qu’il est aisé de s’y déplacer avec des enfants et des bagages. Nous avons deux changements ; pas de problème, tout se passe sur le même quai !

Le premier soir venu, nous ne résistons pas à l’appel du Kiseki. Le concept est simple : on entre (s’il y a de la place), on paie et on profite d’un magnifique buffet japonais. C’est très bon, d’un apport qualité-prix imbattable (pour de la nourriture japonaise). Autant vous dire que nous n’y allons pas de main morte côté sushi et sashimi. Notre première soirée est une réussite et s’achève dans la piscine de l’hôtel, placée sur le toit, qui a le bon goût de fermer ses portes à 23 h. Sous l’équateur, avec un léger vent, c’est extrêmement agréable. Il nous est bien difficile de nous dire que nous sommes au mois de février, au cœur de l’hiver. Le climat pendant cette période de l’année ressemble aux très belles journées d’été, un brin chaudes le jour et d’une douceur qui donne envie de rester dehors la soir. Dans ces conditions, difficile de se plaindre !

Mercredi

Nous choisissons, pour notre première journée entière, de mettre le cap sur l’île de Sentosa. Le concept est simple : il s’agit d’un espace entièrement dédié aux loisirs. Pour en profiter pleinement, il faut juste oublier un mot : gratuité. Tout est payant, même l’accès à pieds.

L’an dernier, nous avions choisi le parc de loisirs Universal ; cette année, ce sera le Waterpark. Au menu du jour : le maillot de bain enfilé, on passe son temps dans l’eau au gré des toboggans et autre tubes. C’est tout à fait sympathique à faire, mais il faut bien l’avouer, un brin en dessous de notre visite à celui installé à Dubaï. Nous devenons décidément bien difficiles.

Jeudi

Pour la deuxième journée, nous filons du côté du quartier indien. Outre son ambiance particulière, nous apprécions une immense boutique, qui vend absolument de tout, à des prix plutôt intéressants. Maintenant, il faut se rendre à l’évidence, ce n’est pas ici que nous ferons les affaires du siècle. Les meilleurs plans que nous connaissons dans le domaine sont le Japon et la France.

Le soir, après un stop à la piscine, nous repartons dîner au Kiseki. Quand on aime... Puis, nous tentons une nouvelle expérience (très conventionnelle somme toute) : se faire une cinéma ! Coup de chance, un multiplex est présent dans notre quartier. Il est installé dans un centre commercial (rien d’original !) sur plusieurs étages. Une fois la caisse trouvée, nous achetons nos places. Vous avez le choix du numéro de siège et le tout est achetable et réservable sur internet. Le film est en anglais, Léo a beaucoup ri, nous un peu moins ; l’animal a bien progressé dans sa maîtrise de cette langue étrangère. La soirée fut très sympa.

Vendredi

Nouveau jour, nouvelles découvertes. Nous jetons notre dévolu sur les bords de la rivière Singapour. La balade est très sympa. Elle mêle les restes des habitations coloniales avec les immeubles modernes. Nous déjeunons (un sandwich de chez Paul, le bonheur) au milieu du quartier des affaires. Le bal des employés est très plaisant, chacun son style et son code vestimentaire. Nous poursuivons la balade à pieds vers le quartier chinois. Le centre de Singapour n’est pas immense. On s’y repère facilement. De nombreuses sculptures et points d’intérêts jalonnent la promenade. Cela fait beaucoup de bien.

Nous essayons de terminer la journée par une visite du musée d’art contemporain, choux blancs, une exposition est en cours d’installation. Dommage, ce sera pour une autre fois.

Le soir venu, un petit coup de piscine délasse les jambes.

Samedi

Dernières journée complète à organiser. Hervé explore les possibilités offertes à travers la visite des parcs. Il y en a un grand nombre, mais l’accès ne semble pas toujours évident. Pourtant, ces grands espaces préservés donnent bigrement envie de s’y balader ! Entre les oiseaux, la flore et les parcours organisés à travers des chemins posés sur la canopé, nous bataillons pour trouver une solution. Compte tenu des distances à faire à pieds et de nos incertitudes, nous choisissons la sécurité, à savoir le jardin botanique. Le mot « jardin » est trompeur. Il masque la taille du parc et la qualité de la diversité des plantes observables. La partie dédiée aux orchidées est sublime.

Nous passons plus de trois heures à déambuler dans la verdure. Nous prévoirons pour un prochain séjour, s’il y a, une journée « parcs ». Il y en a un qui propose un parcours sur cinq heures à travers la forêt, au milieu de la ville. Le slogan local définissant Singapour comme une ville au milieu d’un jardin n’est pas si faux.

Nous finissons notre journée par une virée nocturne. Que c’est chouette de flâner le soir dans la douceur de l’air tropical au milieu d’une ville joliment éclairée et qui laisse de beaux espaces aux piétons. Voilà bien quelque chose qui nous fait défaut au Cambodge.

Dimanche

Le retour se passe sans encombre, un petit coup de métro et nous voilà à l’aéroport, un modèle du genre en terme de qualité de confort. Tout se passe simplement et rapidement. Pour résumer Singapour en quelques mots : simplicité, efficacité, propreté et des balades sympas ! Vue d’Europe, ce n’est pas forcément une destination de rêve, mais depuis Phnom Penh...


Météo

Guingamp, 22, France

Conditions météo à 23h00
par weather.com®

Inconnu

15°C


Inconnu
  • Vent : 8 km/h - sud
  • Pression : 1004 mbar tendance symbole falling rapidly
Prévisions >>

Prévisions du 14 octobre
par weather.com®

Inconnu

Max 15°C
Min 13°C


Inconnu
  • Vent : N/D km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 15 octobre
par weather.com®

Soleil voilé

Max 24°C
Min 17°C


Soleil voilé
  • Vent : 24 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 16 octobre
par weather.com®

Vent

Max 21°C
Min 11°C


Vent
  • Vent : 32 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 17 octobre
par weather.com®

Averses

Max 15°C
Min 12°C


Averses
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 100%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 18 octobre
par weather.com®

Averses

Max 17°C
Min 12°C


Averses
  • Vent : 17 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<< Prévisions


Annonces

Et plus encore sur Facebook

Doudoutomtom et plus encore sur Facebook