Lettre 80, le Retour !

en 2003 en Ethiopie
samedi 11 septembre 2010
par  Webmestre
popularité : 15%

Et voilà le retour de La lettre d’Ethiopie, pour l’avant-dernière saison.
Notre atterrissage pour la quatrième année est d’une simplicité des plus agréables ! Le seul inconfort du voyage tient dans l’aménagement des gares de Bordeaux et Charles-De-Gaulle. Cette année, nous avons opté pour une liaison Biarritz/Paris en train pour bénéficier de nos 40 kg de bagages par personne entre la France et l’Ethiopie. Nous avons été stupéfaits de voir combien ces lieux d’échange à fort trafic ne sont pas adaptés à des voyageurs avec bagages. Le pompon revient à la station d’échange sous l’aéroport de Charles-de-Gaulle. Un seul ascenseur pour accéder avec les bagages 4 niveaux plus haut. Lassés de faire la queue avec nos 2 enfants et 6 sacs de voyage, nous avons opté pour l’option escalier roulant. Avec les enfants et les bagages, ce n’est pas confortable du tout, un comble pour ce nœud d’échange qui doit voir passer un nombre impressionnant de voyageurs au quotidien. Rien de bien grave somme toute…

Notre arrivée à Addis-Abeba n’a pas posé de problème et nous ne nous en plaignons pas ! Seuls les chatons de Chatmalow, chatte qui nous a adopté depuis six mois, sont en mauvais état. La consigne d’entretien des chats n’est pas bien passé semble-t-il. En une nuit à l’extérieur, la portée a rejoint d’autres rives.

Dans un genre différent, la rentrée scolaire s’est très bien déroulée. Les enfants ont repris après de longues vacances le chemin de l’école et des copains avec grand plaisir. Pour bien débuter l’année, nous avons commencé quelques balades. La première consista à grimper sur les hauteurs d’Addis-Abeba pour la vue. La saison des pluies n’est pas finie, la piste est bien trempée… « 4x4 de coiffeur » pour reprendre l’expression d’un copain, s’abstenir ! Hervé a même refusé le dernier obstacle ; un fossé rempli d’eau suivi d’une montée boueuse a eu raison de son enthousiasme. Il ne peut même pas aller sur faire du golf ! Le parcours est impraticable et le practice n’a plus de balles… Il faudra patienter 2 semaines pour que les choses puissent reprendre leur cours normal.

Au fait, bonne année 2003 made in Ethiopia !

@ suivre…


Navigation

Articles de la rubrique

Météo

Guingamp, 22, France

Conditions météo à 04h00
par weather.com®

Inconnu

5°C


Inconnu
  • Vent : 25 km/h - ouest
  • Pression : 989 mbar ↑
Prévisions >>

Prévisions du 14 décembre
par weather.com®

Averses

Max 7°C
Min 4°C


Averses
  • Vent : 28 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 15 décembre
par weather.com®

Averses

Max 7°C
Min 2°C


Averses
  • Vent : 27 km/h
  • Risque de precip. : 70%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 16 décembre
par weather.com®

Orage épars

Max 7°C
Min 3°C


Orage épars
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 17 décembre
par weather.com®

Orage épars

Max 9°C
Min 7°C


Orage épars
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 18 décembre
par weather.com®

Nuageux

Max 11°C
Min 6°C


Nuageux
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<< Prévisions


Annonces

Et plus encore sur Facebook

Doudoutomtom et plus encore sur Facebook


Brèves

Le Khmer, ça vous parle ?

dimanche 22 janvier 2012

Comment apprendre les premiers mots de khmer simplement ?

En suivant le lien.....

Sur le Web : Khmer

Metro, Monorail, et pas de taxi

dimanche 1er janvier 2012

Le métro fonctionne bien à Dubaï. Le monorail aussi, mais il n’y a pas de taxi à la sortie !

La ligne s’achève dans un centre commercial inachevé et sortir de la zone n’est pas simple. Le moyen de transport est somme toute drôle et pour en profiter, mieux vaut le prendre en début de ligne côté ville et revenir en taxi une fois la balade au bout du palmier achevée.

Sur le Web : Dubai Monorail

Aquaventure, mode d’emploi

jeudi 22 décembre 2011

Il y a des moments où on se sent un peu bête... Une fois entrés dans le parc Aquaventure, nous ne savions pas du tout comment faire ! Devons nous garder nos chaussures, nous changer ? Où poser nos affaires ?

En fait, c’est tout simple ! Il suffit de se changer dans les vestiaires, de rester pieds nus (le sol est fait d’un dallage assez doux, à l’ombre), de trouver une place sur une des plages et de trouver une bouée pour flotter au gré des courants et autre remontes pentes ! Ensuite, le courant et la pente nourrissent la suite du voyage. Les enfants ont adoré.